Reprise 2017


La « méthode » (petit nom affectueux donné par ses pratiquants) a repris du service jeudi soir.

Nous n’étions « que » 11, dont 3 nouveaux.

Il est vrai que nous n’avions pas annoncé la reprise des cours, mais cela nous a permis de prendre en charge les nouveaux de manière plus personnalisée.

Nous en avons profité pour prendre quelques photos avec, en prime, une photo panoramique du gymnase dans lequel la mairie du Perreux-sur-Marne a la gentillesse de nous accueillir.

Nous comptons sur vous pour venir nombreux.

Et n’oubliez pas que nous acceptons de donner des cours d’essai.



La Méthode Lafond s'expose


Comme chaque année, retrouvez-nous au Carrefour des associations qui se déroulera le samedi 9 septembre 2017 entre 13h30 et 18h.

 

Nous y tiendrons notre stand comme à l'accoutumée et nous effectuerons également une démonstration entre 15h30 et 16h30.


Alors, rendez-vous au Centre des Bords de Marne au Perreux-sur-Marne !





NAMT 2015...


La méthode Lafond a été à nouveau invitée à la désormais célèbre Nuit des Arts Martiaux Traditionnels ( NAMT pour les intimes !  ) pour sa session 2015.

 

Faire une démonstration de méthode Lafond au théâtre Déjazet, boulevard du crime, dans un des berceaux de la savate c’est tout un symbole… C’est même une chance que nous a permis encore une fois cette année Léo Tamaki lors de sa prestigieuse Nuit des Art Martiaux Traditionnelles.

 

L’endroit est chargé d’histoire et ne se prête pas à ce que des maîtres et leurs dizaines d'élèves venus du monde entiers s’entraînent dans les couloirs exigus de ce théâtre. Mais comme par magie, la cohabitation se fait naturellement, on ne parle pas forcément la même langue, les gestes des uns nous sont parfois étranges et étrangers mais quelquesoit la discipline observée, toujours le même respect.

 

Pendant que les premières démonstrations s’enchaînent et que l’heure de passage approche, les Lafond s’entraînent sous l’oeil avisé de Cyrano de Bergerac. Loin des katas et autres enchaînements repétés des autres disciplines, notre échauffement gymnastique qui ne laisse rien entrevoir de notre démo intrigue… Mais qui sont ces 2 jeunes gens habillés comme des danseurs qui tiennent en leurs mains canne et gants de boxe ?

 

L’heure de notre passage approche, nous poursuivons notre échauffement jusque dans le dernier couloir afin d’être à l’optimum physique sur scène. La tension monte mais notre motivation de faire une belle démo nous force à rester concentrés. Et voilà nous rentrons enfin sur scène et découvrons le lieu du crime en direct. Malgré la chaleur des spots qui se rajoute à celle sous nos masques, le sol qui accroche et qui nous fait craindre des erreurs techniques, le plaisir d’être à cette soirée exceptionnelle pour faire redécouvrir la savate et la canne Lafond l’emporte et notre programme se déroule (presque!) parfaitement. Sept minutes que cela passe vite quand on s’amuse !

 

A la sortie, les témoignages de sympathie et de félicitations de personnalités des arts martiaux ainsi que du public nous honorent.

 

"Mission accomplie ! " ( Olivier Coulon )


 

Vidéo de la démonstration :

 


 

 

Nous sommes arrivés au Théâtre Déjazet, la foule s’aglutinait déjà devant le théâtre attendant de pouvoir prendre place dans cette magnifique salle. Comme toujours, Léo nous a reçu avec ce sens de l’accueil qui le caractérise tellement et, en même temps, avec beaucoup de discrétion.

 

L’ambiance de ce théâtre est fabuleuse. Les fresques évoquent l’ambiance des théâtres du mythique « boulevard du crime » avec ses pantomimes et ses jongleurs. On se serait cru dans le film « Les enfants du Paradis ». On a pu y croiser le mime Debureau ou encore Cyrano et son panache : c’était un signe pour nous qui représentions les disciplines de tradition française…

 

Les coulisses foisonnaient d’experts de tous horizons. Je pense notamment à Pierre Portocarrero, grand spécialiste français du Karate d’Okinawa, qui nous a raconté avoir assisté à une démonstration de Roger et Jean Lafond il y a de nombreuses années. C’était fou de pouvoir écouter cet homme, dont le Maître, Ogura Tsuneyoshi, avait décerné ses grades de Karate à Roger Lafond dans les années 50. ! Et puis, nous avons revêtu nos tenues, collants et maillots dans le style Lafond, qui semblaient surprendre ces hommes et ses femmes vêtus principalement de kimonos ou de hakamas. Nous avions finalement l’impression d’être plus exotiques.

 

Nous sommes entrés sur scène et avons fait notre démonstration en fin de soirée. Nous avons commencé par montrer quelques techniques de Canne à vitesse lente. Puis, nous avons coiffé nos masques et exécuté un assaut de canne à vitesse plus rapide. On a poursuivi par la démonstration d’enchaînements typiques de Savate, Olivier de profil et moi face au public, avant de faire notre assaut. Difficiles les pivots sur des tatamis ! Nous redoublions de vigilance pour soigner notre technique. Débarrassé de nos gants de boxe, le régisseur annonçait la fin de notre démonstration et le public commençait à applaudir… mais ce n’était pas terminé. Nous avons fait un pas en arrière et démontré des enchaînements typiques du Panache, la discipline de défense de rue créée par Roger Lafond.

 

"Ce fut un grand plaisir et un véritable honneur de participer à la NAMT pour la deuxième année consécutive. Encore un immense merci à Léo Tamaki ! " (Fabien Hamon)